Contactez-nous!



Activités


L’encadrement réglementaire de l’agriculture urbaine (ou comment ménager la chèvre et le chou)

Webinaire en rediffusion

Période d'accès : 90 jours après l'achat

Durée de la formation : environ 60 minutes

Formation reconnue par l’OUQ : Attestation de participation fournie


Description

Les activités agricoles (petits élevages, jardins, aquaculture, etc.) urbaines et périurbaines ont toujours existé dans les villes ou à proximité pour des raisons pratiques d'approvisionnement alimentaire. Avec la croissance démographique, les champs ont progressivement disparu du centre des villes, mais des parcelles plus petites et de très nombreux jardins occupent toujours une place significative des villes. Certains citoyens optent pour la pratique de l'agriculture urbaine à même leur terrain privé.

Or, si l'agriculture urbaine est prisée en permettant une certaine autonomie et sécurité alimentaire, cette pratique mérite d'être encadrée par la réglementation d'urbanisme afin de diminuer les nuisances liées à certaines pratiques d'agriculture et de favoriser une cohabitation harmonieuse entre les citoyens.

Quels sont les outils permettant cet encadrement et quelles en sont les limites d'application ? C'est l'objectif de ce webinaire qui traitera plus particulièrement des potagers en cour avant et de l'élevage de poules en milieu urbain.



ConférenciER

PATRICE FURLANurbaniste et chef de division au Service de l'urbanisme de la Ville de Drummondville

Détenant plus de 33 ans d'expérience professionnelle, Patrice Furlan a œuvré dans le domaine privé pendant deux ans avant de poursuivre sa carrière dans le domaine municipal, tout d'abord au sein de la Ville de Saint-Hyacinthe où il a dirigé le service de l'urbanisme pendant une quinzaine d'années, puis au sein de la Ville de Drummondville où il occupe depuis 2010 le poste de chef de division au Service de l'urbanisme.

Secrétaire d'un comité consultatif d'urbanisme depuis plus de 30 ans, il a siégé sur le comité mandaté pour identifier un cadre réglementaire à la suite de la crise médiatique de juillet 2012 concernant l'aménagement d'un potager en cour avant à Drummondville.

 Il est également administrateur de l'Association québécoise d'urbanisme depuis 2012.


Retour